Accueil > Analyses > Exercice professionnel > Maisons de santé de proximité > Une disparition programmée de la médecine générale

Une disparition programmée de la médecine générale

jeudi 18 octobre 2007

Article de Pierre Rabany pour Pratiques n° 39 "Comment payer ceux qui nous soignent"

Il est devenu évident que le réseau de médecins généralistes se défait en France. Alors que la densité médicale est importante dans l’hexagone, la densité de médecins généralistes est une des plus faible d’Europe. Cette situation s’aggrave rapidement. Quelle sera la situation médicale dans les dix ans à venir dans les communes qui auront perdu le tiers de leurs médecins généralistes partis à la retraite ? Quelle sera la situation dans des communes rurales, là où une poignée de médecin assure les soins sur un habitat très dispersé ?

Cette situation tient en partie au non renouvellement des médecins généralistes, la filière de médecine générale étant délaissée par les étudiants et quand celle-ci a été choisie, très fréquemment, elle est abandonnée pour des emplois hospitaliers marginaux et précaires.(...)

article complet en document joint.

Documents joints

Répondre à cet article

Accueil > Analyses > Exercice professionnel > Maisons de santé de proximité > Une disparition programmée de la médecine générale

Une disparition programmée de la médecine générale

jeudi 18 octobre 2007
Mis à jour le jeudi 18 octobre 2007

Article de Pierre Rabany pour Pratiques n° 39 "Comment payer ceux qui nous soignent"

Il est devenu évident que le réseau de médecins généralistes se défait en France. Alors que la densité médicale est importante dans l’hexagone, la densité de médecins généralistes est une des plus faible d’Europe. Cette situation s’aggrave rapidement. Quelle sera la situation médicale dans les dix ans à venir dans les communes qui auront perdu le tiers de leurs médecins généralistes partis à la retraite ? Quelle sera la situation dans des communes rurales, là où une poignée de médecin assure les soins sur un habitat très dispersé ?

Cette situation tient en partie au non renouvellement des médecins généralistes, la filière de médecine générale étant délaissée par les étudiants et quand celle-ci a été choisie, très fréquemment, elle est abandonnée pour des emplois hospitaliers marginaux et précaires.(...)

article complet en document joint.

titre documents joints

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.