Accueil > Communiqués de presse > 2006 > Soutien au docteur Dominique Dupagne

Soutien au docteur Dominique Dupagne

mardi 10 octobre 2006, par le SMG

Le Syndicat de la Médecine Générale soutient le docteur Dominique Dupagne, membre du Formindep, dans sa lutte pour une information médicale indépendante de l’industrie pharmaceutique.
L’Ordre des médecins vient de condamner le docteur Dupagne pour les termes qu’il a employés sur son site à propos de l’Association Française pour l’Etude de la Ménopause (AFEM) et de son Président le docteur Rozenbaum.

Le docteur Dupagne n’a pourtant fait que dénoncer l’impossibilité d’accorder du crédit aux déclarations de l’AFE, en raison des conflits d’intérêt qu’elle a avec les lobbys pharmaceutiques, puisqu’elle tire une grande partie de son financement de ceux-ci.
Il est inacceptable que les messages diffusés aux professionnels et au grand public par de nombreuses associations comme l’AFEM, tiennent lieu de politique de santé publique.

Entre condamner des termes vigoureux et prendre la défense de l’indépendance de l’information, l’Ordre a choisi son camp, nous n’en sommes pas surpris.

Nous posons la question aux pouvoirs publics et à la Haute Autorité de Santé qui ont en charge la santé publique : comptez-vous mettre enfin un terme à la désinformation des professionnels du soin et des citoyens par les lobbys pharmaceutiques et mettre en place une politique indépendante de recherche et d’information sur les choix thérapeutiques ?

Répondre à cet article

Accueil > Communiqués de presse > 2006 > Soutien au docteur Dominique Dupagne

Soutien au docteur Dominique Dupagne

mardi 10 octobre 2006, par le SMG.
Mis à jour le jeudi 17 janvier 2008

Le Syndicat de la Médecine Générale soutient le docteur Dominique Dupagne, membre du Formindep, dans sa lutte pour une information médicale indépendante de l’industrie pharmaceutique.
L’Ordre des médecins vient de condamner le docteur Dupagne pour les termes qu’il a employés sur son site à propos de l’Association Française pour l’Etude de la Ménopause (AFEM) et de son Président le docteur Rozenbaum.

Le docteur Dupagne n’a pourtant fait que dénoncer l’impossibilité d’accorder du crédit aux déclarations de l’AFE, en raison des conflits d’intérêt qu’elle a avec les lobbys pharmaceutiques, puisqu’elle tire une grande partie de son financement de ceux-ci.
Il est inacceptable que les messages diffusés aux professionnels et au grand public par de nombreuses associations comme l’AFEM, tiennent lieu de politique de santé publique.

Entre condamner des termes vigoureux et prendre la défense de l’indépendance de l’information, l’Ordre a choisi son camp, nous n’en sommes pas surpris.

Nous posons la question aux pouvoirs publics et à la Haute Autorité de Santé qui ont en charge la santé publique : comptez-vous mettre enfin un terme à la désinformation des professionnels du soin et des citoyens par les lobbys pharmaceutiques et mettre en place une politique indépendante de recherche et d’information sur les choix thérapeutiques ?

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.