Accueil > Communiqués de presse > 2006 > Pour une formation des généralistes

Pour une formation des généralistes

vendredi 21 avril 2006

Le Syndicat de la Médecine Générale

soutient les revendications du Syndicat National des Enseignants de Médecine Générale pour que s’ouvrent réellement des négociations concernant une véritable reconnaissance de l’enseignement de la médecine générale.

Rappelle que la spécificité de l’exercice de notre profession entraîne la nécessité d’une formation initiale liée aux réalités et aux exigences de notre exercice, tant sur le plan théorique que sur le plan pratique :
- Il faut revoir, dès la première année de médecine, le contenu, les modalités de l’enseignement et les critères de sélection des futurs médecins, pour les adapter à la réalité de l’exercice de soignants. En particulier les sciences humaines, telles que la psychologie, la sociologie et la philosophie, doivent avoir leur place pleine et entière dans le cursus des étudiants en médecine.
- Il faut renforcer la formation en médecine générale ; le travail actuel d’enseignement et de maîtrise de stage, réalisé par les généralistes, doit être développé et reconnu à sa juste valeur.
- Cet enseignement doit s’appuyer sur une filière universitaire de médecine générale et doit en même temps rester connecté avec les réalités de la pratique.
- Cet enseignement doit être indépendant de l’industrie pharmaceutique.

Demande que la réflexion sur l’enseignement :
- accompagne les évolutions et adaptations nécessaires du contenu de l’exercice professionnel du médecin généraliste qui doit allier aujourd’hui dans sa pratique le soin, le travail de prévention, de coordination et d’éducation à la santé.
- et prenne en compte les nouveaux modes d’exercice et de rémunération du médecin généraliste : réseaux de soins et maisons de santé de proximité, rémunération pour une fonction globale : capitation, forfaitisation, salariat.

P.-S.

Contacts
- Dr Patrice Muller : 06 81 44 68 49
- Dr Elisabeth Pénide : 06 81 14 31 90

Répondre à cet article

Accueil > Communiqués de presse > 2006 > Pour une formation des généralistes

Pour une formation des généralistes

vendredi 21 avril 2006
Mis à jour le jeudi 17 janvier 2008

Le Syndicat de la Médecine Générale

soutient les revendications du Syndicat National des Enseignants de Médecine Générale pour que s’ouvrent réellement des négociations concernant une véritable reconnaissance de l’enseignement de la médecine générale.

Rappelle que la spécificité de l’exercice de notre profession entraîne la nécessité d’une formation initiale liée aux réalités et aux exigences de notre exercice, tant sur le plan théorique que sur le plan pratique :
- Il faut revoir, dès la première année de médecine, le contenu, les modalités de l’enseignement et les critères de sélection des futurs médecins, pour les adapter à la réalité de l’exercice de soignants. En particulier les sciences humaines, telles que la psychologie, la sociologie et la philosophie, doivent avoir leur place pleine et entière dans le cursus des étudiants en médecine.
- Il faut renforcer la formation en médecine générale ; le travail actuel d’enseignement et de maîtrise de stage, réalisé par les généralistes, doit être développé et reconnu à sa juste valeur.
- Cet enseignement doit s’appuyer sur une filière universitaire de médecine générale et doit en même temps rester connecté avec les réalités de la pratique.
- Cet enseignement doit être indépendant de l’industrie pharmaceutique.

Demande que la réflexion sur l’enseignement :
- accompagne les évolutions et adaptations nécessaires du contenu de l’exercice professionnel du médecin généraliste qui doit allier aujourd’hui dans sa pratique le soin, le travail de prévention, de coordination et d’éducation à la santé.
- et prenne en compte les nouveaux modes d’exercice et de rémunération du médecin généraliste : réseaux de soins et maisons de santé de proximité, rémunération pour une fonction globale : capitation, forfaitisation, salariat.

P.-S.

Contacts
- Dr Patrice Muller : 06 81 44 68 49
- Dr Elisabeth Pénide : 06 81 14 31 90

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.