Accueil > Communiqués de presse > 2018 > Pour la reconnaissance et la revalorisation du métier d’infirmier.e.s, le

Pour la reconnaissance et la revalorisation du métier d’infirmier.e.s, le SMG soutient le mouvement des IDE

mardi 27 novembre 2018, par SMG

Le Syndicat de la Médecine Générale exprime son soutien au mouvement infirmier qui a commencé ce mardi 20 novembre.

Depuis toujours, le SMG défend une politique de soin primaire non corporatiste associant tou.te.s les acteur.trice.s de santé, notamment les nifirmier.ère.s (IDE) qui sont des partenaires essentiel.le.s de la prise en charge notamment à domicile.
Il nous paraît évident que les compétences des IDE sont sous-estimé.e.s et sous-utilisé.e.s dans notre système de santé. La création d’assistant.es médic.aux.ales annoncée ne remplacera pas la collaboration fructueuse des médecins et infirmier.es dans les cabinets et maisons de santé comme dans les services hospitaliers.

Au moment de préparer son congrès autour de la question de la rémunération des soignants, le SMG ne peut que se sentir solidaire des légitimes revendications des infirmier.es.

P.-S.

Contact
Guillaume Getz : 06 22 61 35 12

Documents joints

Répondre à cet article

Accueil > Communiqués de presse > 2018 > Pour la reconnaissance et la revalorisation du métier d’infirmier.e.s, le

Pour la reconnaissance et la revalorisation du métier d’infirmier.e.s, le SMG soutient le mouvement des IDE

mardi 27 novembre 2018, par SMG.
Mis à jour le mardi 27 novembre 2018

Le Syndicat de la Médecine Générale exprime son soutien au mouvement infirmier qui a commencé ce mardi 20 novembre.

Depuis toujours, le SMG défend une politique de soin primaire non corporatiste associant tou.te.s les acteur.trice.s de santé, notamment les nifirmier.ère.s (IDE) qui sont des partenaires essentiel.le.s de la prise en charge notamment à domicile.
Il nous paraît évident que les compétences des IDE sont sous-estimé.e.s et sous-utilisé.e.s dans notre système de santé. La création d’assistant.es médic.aux.ales annoncée ne remplacera pas la collaboration fructueuse des médecins et infirmier.es dans les cabinets et maisons de santé comme dans les services hospitaliers.

Au moment de préparer son congrès autour de la question de la rémunération des soignants, le SMG ne peut que se sentir solidaire des légitimes revendications des infirmier.es.

P.-S.

Contact
Guillaume Getz : 06 22 61 35 12

titre documents joints

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.