Accueil > Communiqués de presse > 2015 > Pour la mise en place du tiers payant pour l’accès aux soins - Vers (...)

Pour la mise en place du tiers payant pour l’accès aux soins - Vers un autre mode de rémunération des médecins

lundi 12 octobre 2015, par SMG

Le SMG n’appelle pas les médecins à faire grève car les revendications de celle-ci ne sont pas claires.
Le SMG appelle, dans le cadre actuel du paiement à l’acte, à la mise en place rapide du tiers payant.
Celui-ci doit être :
- généralisé à tous les patients,
- intégral (porter sur la part obligatoire et, pour les patients qui en ont une, sur la part complémentaire),
- géré par l’Assurance maladie, à charge pour elle de se faire rembourser par les complémentaires santé.

Le SMG rappelle que :
- La dispense totale d’avance de frais, ou tiers payant intégral, favorise l’accès aux soins des patients.
- La gestion de ce tiers payant par l’Assurance maladie :
- garde à l’Assurance maladie sa place centrale dans la couverture solidaire,
- permet aux médecins de s’adresser à un guichet unique ce qui est la condition indispensable pour le bon fonctionnement du système de soins.

Le SMG interpelle le gouvernement pour qu’il mette rapidement en place ce tiers payant intégral généralisé géré uniquement par l’Assurance maladie.

Le SMG interpelle les médecins et leurs syndicats qui disent défendre les patients et l’Assurance maladie, pour qu’ils clarifient leurs positions.

Le SMG interpelle les citoyens et leurs associations et syndicats pour qu’ils se mobilisent pour l’accès aux soins.

Le SMG demande par ailleurs :
- La suppression à terme des restes à charge des patients qui sont un frein pour l’accès aux soins dont la suppression du ticket modérateur pour les soins de premier recours.
- La mise en place de réelles alternatives au paiement à l’acte (http://pratiques.fr/-Pratiques-No39-Comment-payer-ceux-.html).

P.-S.

Contacts :
Patrick Dubreil, président du SMG : 06 32 70 92 37
Martine Lalande, vice-présidente du SMG : 06 03 36 66 17

Documents joints

  • Le 31 octobre 2015 à 12:00, par Dr Ph MISCHO

    Bonjour, d’accord pour le principe MAIS
    - tiers payant dans les pharmacies = gros problèmes avec les mutuelles..persistant depuis des décennies
    - tiers payant du temps du médecin REFERENT : lorsque la secu ne pouvait se faire rembourser par les mutuelles elle reprenait les sommes aux médecins............

    Donc, je ne vais pas passer mes nuits à vérifier les paiements, car de toute façon je ne passerai pas mes journées à réclamer ces sommes aux mutuelles...... donc je perdrai de l’argent , ce qui ne me fais pas marrer même si je ne cours pas après de façon pathologique comme certains..
    Une solution ??
    Merci de m’avoir lu
    Dr Ph Mischo

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2015 à 18:56, par citoyenne

    Je ne comprends pas votre terme de guichet unique. Nous savons déjà qu’il existe un grand nombre de complémentaires santé et nous sommes bien d’accord que ce n’est pas aux médecins de courir après les complémentaires santé pour se faire rémunérer.
    Mais il existe aussi différentes Assurances Maladies, celle des salariés classiques, celle des artisans-commerçants, des agriculteurs, celles des professions libérales, etc.... C’est pour cela que je ne comprends pas votre "guichet unique". A mes yeux, actuellement, il n’existe pas. Saviez-vous que les médecins libéraux ont 90 jours de carences quand ils sont malades !!!
    Auront-ils avec le tiers payant, le droit à une assurance maladie, comme un salarié classique du domaine public ?
    Je suis opposée au TPG.
    A nous de choisir notre médecin. Si nous avons des difficultés pour payer, il nous est possible de demander l’encaissement de notre chèque après le remboursement de notre assurance maladie.
    Avec le TPG, c’est la mort de la médecine libérale. Quel médecin acceptera de payer son loyer, ses charges, contrôler les possibles erreurs de ses créanciers, et d’attendre sa paie comme un fonctionnaire, sans en avoir les avantages !!!.
    J’attends d’un médecin qu’il soit un bon clinicien et non un bon comptable, qui court après ses créanciers.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2015 à 18:57, par terry

    Voilà un syndicat responsable ,humaniste,et conséquent,.Bravo le SMG !le seul qui est pour le tiers payant,et qui a une autre idée de la médecine de ville.
    Je n’en dirai pas autant des autres syndicats ,qui font la grève ,contre leurs patiens qui les nourissent pas trop mal !(les rémunérations des praticiens sont connues ! ).Ils osent ,de plus se comparer et etre jaloux des fonctionnaires ,c’est petit ,et honteux,Qu’ils demandent un poste de fonctionnaire,si c’est si bien !.Pourquoi ces médecins disent des choses inexactes ,car beaucoup de labos ,cabinets de radio,de maisons médicales pratiquent le tiers payant,sans dénoncer ces problèmes !Il faut une sacrée dose de cynisme ,pour gémir,et dire qu’avec le tiers payant,ces memes médecins grévistes,affirment,que ce serait la mort de la médecine libérale,ils pensent que nous pourrions les croire ?Quel mépris encers nous ,patients ,qui ne sont pas ,la plupart du temps,spécialement content d’eux:ils ne respectent pas la déontologie médicale ,notamment,en termes de temps de visite ,fini ou pas ils vous éconduisent dehors,et refusent de faire des papiers ,alors si nous refusions de payer une mauvaise consultation ?Mais ,je suis ,comme d’autres certain ,qu’il y viendront ,à ce tiers payant,ont-ils conscience qu’un tiers de la population française manque de soins ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Accueil > Communiqués de presse > 2015 > Pour la mise en place du tiers payant pour l’accès aux soins - Vers (...)

Pour la mise en place du tiers payant pour l’accès aux soins - Vers un autre mode de rémunération des médecins

lundi 12 octobre 2015, par SMG.
Mis à jour le lundi 12 octobre 2015

Le SMG n’appelle pas les médecins à faire grève car les revendications de celle-ci ne sont pas claires.
Le SMG appelle, dans le cadre actuel du paiement à l’acte, à la mise en place rapide du tiers payant.
Celui-ci doit être :
- généralisé à tous les patients,
- intégral (porter sur la part obligatoire et, pour les patients qui en ont une, sur la part complémentaire),
- géré par l’Assurance maladie, à charge pour elle de se faire rembourser par les complémentaires santé.

Le SMG rappelle que :
- La dispense totale d’avance de frais, ou tiers payant intégral, favorise l’accès aux soins des patients.
- La gestion de ce tiers payant par l’Assurance maladie :
- garde à l’Assurance maladie sa place centrale dans la couverture solidaire,
- permet aux médecins de s’adresser à un guichet unique ce qui est la condition indispensable pour le bon fonctionnement du système de soins.

Le SMG interpelle le gouvernement pour qu’il mette rapidement en place ce tiers payant intégral généralisé géré uniquement par l’Assurance maladie.

Le SMG interpelle les médecins et leurs syndicats qui disent défendre les patients et l’Assurance maladie, pour qu’ils clarifient leurs positions.

Le SMG interpelle les citoyens et leurs associations et syndicats pour qu’ils se mobilisent pour l’accès aux soins.

Le SMG demande par ailleurs :
- La suppression à terme des restes à charge des patients qui sont un frein pour l’accès aux soins dont la suppression du ticket modérateur pour les soins de premier recours.
- La mise en place de réelles alternatives au paiement à l’acte (http://pratiques.fr/-Pratiques-No39-Comment-payer-ceux-.html).

P.-S.

Contacts :
Patrick Dubreil, président du SMG : 06 32 70 92 37
Martine Lalande, vice-présidente du SMG : 06 03 36 66 17

titre documents joints

Commentaires

  • Pour la mise en place du tiers payant pour l’accès aux soins - Vers un autre mode de rémunération des médecins Le 31 octobre 2015 à 12:00, par Dr Ph MISCHO

    Bonjour, d’accord pour le principe MAIS
    - tiers payant dans les pharmacies = gros problèmes avec les mutuelles..persistant depuis des décennies
    - tiers payant du temps du médecin REFERENT : lorsque la secu ne pouvait se faire rembourser par les mutuelles elle reprenait les sommes aux médecins............

    Donc, je ne vais pas passer mes nuits à vérifier les paiements, car de toute façon je ne passerai pas mes journées à réclamer ces sommes aux mutuelles...... donc je perdrai de l’argent , ce qui ne me fais pas marrer même si je ne cours pas après de façon pathologique comme certains..
    Une solution ??
    Merci de m’avoir lu
    Dr Ph Mischo

    Répondre à ce message

  • guichet unique ??? Le 3 novembre 2015 à 18:56, par citoyenne

    Je ne comprends pas votre terme de guichet unique. Nous savons déjà qu’il existe un grand nombre de complémentaires santé et nous sommes bien d’accord que ce n’est pas aux médecins de courir après les complémentaires santé pour se faire rémunérer.
    Mais il existe aussi différentes Assurances Maladies, celle des salariés classiques, celle des artisans-commerçants, des agriculteurs, celles des professions libérales, etc.... C’est pour cela que je ne comprends pas votre "guichet unique". A mes yeux, actuellement, il n’existe pas. Saviez-vous que les médecins libéraux ont 90 jours de carences quand ils sont malades !!!
    Auront-ils avec le tiers payant, le droit à une assurance maladie, comme un salarié classique du domaine public ?
    Je suis opposée au TPG.
    A nous de choisir notre médecin. Si nous avons des difficultés pour payer, il nous est possible de demander l’encaissement de notre chèque après le remboursement de notre assurance maladie.
    Avec le TPG, c’est la mort de la médecine libérale. Quel médecin acceptera de payer son loyer, ses charges, contrôler les possibles erreurs de ses créanciers, et d’attendre sa paie comme un fonctionnaire, sans en avoir les avantages !!!.
    J’attends d’un médecin qu’il soit un bon clinicien et non un bon comptable, qui court après ses créanciers.

    Répondre à ce message

  • Pour la mise en place du tiers payant pour l’accès aux soins - Vers un autre mode de rémunération des médecins Le 22 novembre 2015 à 18:57, par terry

    Voilà un syndicat responsable ,humaniste,et conséquent,.Bravo le SMG !le seul qui est pour le tiers payant,et qui a une autre idée de la médecine de ville.
    Je n’en dirai pas autant des autres syndicats ,qui font la grève ,contre leurs patiens qui les nourissent pas trop mal !(les rémunérations des praticiens sont connues ! ).Ils osent ,de plus se comparer et etre jaloux des fonctionnaires ,c’est petit ,et honteux,Qu’ils demandent un poste de fonctionnaire,si c’est si bien !.Pourquoi ces médecins disent des choses inexactes ,car beaucoup de labos ,cabinets de radio,de maisons médicales pratiquent le tiers payant,sans dénoncer ces problèmes !Il faut une sacrée dose de cynisme ,pour gémir,et dire qu’avec le tiers payant,ces memes médecins grévistes,affirment,que ce serait la mort de la médecine libérale,ils pensent que nous pourrions les croire ?Quel mépris encers nous ,patients ,qui ne sont pas ,la plupart du temps,spécialement content d’eux:ils ne respectent pas la déontologie médicale ,notamment,en termes de temps de visite ,fini ou pas ils vous éconduisent dehors,et refusent de faire des papiers ,alors si nous refusions de payer une mauvaise consultation ?Mais ,je suis ,comme d’autres certain ,qu’il y viendront ,à ce tiers payant,ont-ils conscience qu’un tiers de la population française manque de soins ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.