Accueil > Agenda > Manifestation nationale le samedi 6 octobre à 14 heures de Port-Royal à (...)

Manifestation nationale le samedi 6 octobre à 14 heures de Port-Royal à Matignon : Pour notre Santé, le changement c’est urgent ! - à l’appel de Notre Santé en Danger

lundi 17 septembre 2012

L’heure des choix est arrivée. Les décisions que prendra ce gouvernement montreront le véritable visage qu’il entend donner au changement. Au regard des premiers choix il est facile de penser que les revendications portées par le mouvement social et le collectif « Notre Santé En Danger » auquel le SMG participe activement, sont loin d’être engagées. Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale n’augure pas la satisfaction des revendications portées par le collectif notamment pour l’accès aux soins. Aussi cette mobilisation du 6 octobre est importante, elle trouve sa place dans une semaine européenne pour la défense des systèmes publics de protection maladie. LE SMG appelle à manifester pour monter au gouvernement que nous n’entendons pas nous satisfaire de demie mesure.

Dans le cadre de la Semaine européenne d’action du 1 au 6 octobre contre la marchandisation de la Santé

A l’appel du Collectif « Notre Santé en Danger »,

Manifestation nationale

Pour notre Santé, le changement c’est urgent !

Samedi 6 octobre 14H00

de Port-Royal à Matignon, précédée d’un rassemblement à partir de 12H30 avec accueil et témoignages de délégations de toute la France.

Manifestation :
- contre les dépassements d’honoraires,
- pour la suppression des franchises médicales,
- pour l’arrêt des restructurations hospitalières,
- pour des moyens pour la Santé et l’hôpital public,
- contre un budget d’austérité de la Sécurité sociale.

Point presse le samedi 6 octobre 14H00 au départ de la manifestation.
Cette semaine se déclinera aussi au niveau européen avec des manifestations à Athènes, Barcelone, Bruxelles, Londres, Madrid, au Pays Basque espagnol, à Varsovie.

Toutes les informations sont sur le site : http://www.coordination-nationale.org

Organisations appelant à manifester le 6 octobre : Act Up-Paris, Act Up-Sud Ouest, AIDES, AMI 92, AMI 94, AMI Ile de France, AMI nationale, ANCIC, Atout Majeur, ATTAC, CADAC, CNDF, Collectif XX° Tenon, Comité de soutien au Dr Poupardin, Convergence des collectifs de défense et de développement des services publics, Coordination de Défense et de Promotion des centres de santé, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, COSS 33, Femmes Egalité, Femmes en lutte 93, Fondation Copernic, Handi-social, La santé n’est pas une marchandise, LaSantéUnDroitPourtous, Manifeste des médecins solidaires, Planning Familial, Résistance sociale, UNRPA, Vigilance handicap, Alternative mutualiste, Mutuelles solidaires, Fédération Sud Santé Sociaux, Fédération Sud Protection Sociale, Syndicat CGT CHU de Toulouse, Syndicat chirurgiens-dentistes des centres de santé, Syndicat médecins de centre de santé, Syndicat de la Médecine Générale, Sud-Santé AP-HP, UNIRS, Union syndicale CGT de l’AP-HP, Union Syndicale de la Psychiatrie, Union Syndicale Solidaires, Alternative libertaire, Alternatifs, FASE, GA, GU, NPA, Parti de la Gauche européenne, PCF, PCOF, PG, République et socialisme.

Collectif Notre Santé en Danger collectif.nsed@gmaill.com

La population, les associations et les syndicats sont dans l’attente d’un changement profond en matière de politique de santé publique et de financement.

En effet, près d’un tiers de la population de notre pays est, dans les faits, laissé pour compte de l’accès aux soins pour des raisons de coût (dépassements d’honoraires, franchises, forfaits, augmentation des complémentaires-santé…) et de difficultés d’accès aux structures de soins publiques (désertification, fermetures de structures de proximité, délais d’attente…). C’est le constat accablant auquel nous sommes confrontés chaque jour.
Si le discours du gouvernement sur la place de l’hôpital public ou sur la médecine de proximité semble aller dans le bon sens, si des avancées ont eu lieu sur quelques dossiers comme à Briançon, Castres ou pour les centres de santé des Bouches du Rhône, les premières annonces gouvernementales concrètes apparaissent cependant comme très en deçà des enjeux.

Ainsi, la Santé n’a pas été retenue comme une priorité gouvernementale.
Les Agences Régionales de Santé ne sont pas remises en cause ; il n’est question que d’aménagement de la loi HPST, du mode de financement des hôpitaux et de simple réduction et/ou contrôle des dépassements d’honoraires.
Rien n’apparaît vraiment concernant l’installation des nouveaux professionnels de santé.

Rien non plus sur les franchises médicales.
La situation budgétaire des hôpitaux et des structures médico-sociales devrait rester dans le rouge, avec pour conséquence la poursuite des suppressions de postes et des restructurations.
De ce côté-là le refus d’un moratoire global sur les restructurations est aussi inquiétant.
La négociation en cours sur les dépassements d’honoraires ne résoudra pas les obstacles à l’accès aux soins. Elle risque d’accroître encore la part des assurances complémentaires au détriment de la Sécurité Sociale solidaire.

Nous pensons qu’il est urgent de nous faire entendre du gouvernement sur toutes ces questions.

C’est dans ce sens que nous appelons, à signer et à faire signer massivement et rapidement la pétition jointe sur papier ou sur internet http://www.petitionenligne.fr/petition/pour-notre-sante-le-changement-c-est-urgent/2931 et à participer avec le collectif Notre Santé en Danger qui regroupe plusieurs dizaines d’organisations, à une semaine d’action du 1 au 6 octobre.

Toute cette semaine, des initatives se déclineront et en particulier le 4 octobre en fin de journée
- En Région Parisienne : de 17H30 à 19H30, distribution et signatures de pétition devant des hôpitaux et structures de soins, une douzaine de sites pour le moment
- A Bordeaux, rassemblement puis soirée sur les dépassements d’honoraires
- A Luçon, Creil, Rouen, Nantes, Toulouse, Lure-Luxeuil, etc des initiatives sont prises soit en préparation soit pendant la semaine

Ci-joint, la pétition et le tract d’appel à la manifestation.

Sont déjà annoncés à la manifestation, Bordeaux, Créteil, Ivry, les Lilas et la maternité des Lilas, les collectifs des Bluets et de Tenon, maternités et centres d’IVG de Paris, Valréas, Luçon, Lure-Luxeuil, Nantes, Rouen avec la maternité du Belvèdère, Toulouse, Thouars et Nord 2 Sèvres, Creil...

Documents joints

Répondre à cet article

Accueil > Agenda > Manifestation nationale le samedi 6 octobre à 14 heures de Port-Royal à (...)

Manifestation nationale le samedi 6 octobre à 14 heures de Port-Royal à Matignon : Pour notre Santé, le changement c’est urgent ! - à l’appel de Notre Santé en Danger

lundi 17 septembre 2012
Mis à jour le mardi 2 octobre 2012

L’heure des choix est arrivée. Les décisions que prendra ce gouvernement montreront le véritable visage qu’il entend donner au changement. Au regard des premiers choix il est facile de penser que les revendications portées par le mouvement social et le collectif « Notre Santé En Danger » auquel le SMG participe activement, sont loin d’être engagées. Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale n’augure pas la satisfaction des revendications portées par le collectif notamment pour l’accès aux soins. Aussi cette mobilisation du 6 octobre est importante, elle trouve sa place dans une semaine européenne pour la défense des systèmes publics de protection maladie. LE SMG appelle à manifester pour monter au gouvernement que nous n’entendons pas nous satisfaire de demie mesure.

Dans le cadre de la Semaine européenne d’action du 1 au 6 octobre contre la marchandisation de la Santé

A l’appel du Collectif « Notre Santé en Danger »,

Manifestation nationale

Pour notre Santé, le changement c’est urgent !

Samedi 6 octobre 14H00

de Port-Royal à Matignon, précédée d’un rassemblement à partir de 12H30 avec accueil et témoignages de délégations de toute la France.

Manifestation :
- contre les dépassements d’honoraires,
- pour la suppression des franchises médicales,
- pour l’arrêt des restructurations hospitalières,
- pour des moyens pour la Santé et l’hôpital public,
- contre un budget d’austérité de la Sécurité sociale.

Point presse le samedi 6 octobre 14H00 au départ de la manifestation.
Cette semaine se déclinera aussi au niveau européen avec des manifestations à Athènes, Barcelone, Bruxelles, Londres, Madrid, au Pays Basque espagnol, à Varsovie.

Toutes les informations sont sur le site : http://www.coordination-nationale.org

Organisations appelant à manifester le 6 octobre : Act Up-Paris, Act Up-Sud Ouest, AIDES, AMI 92, AMI 94, AMI Ile de France, AMI nationale, ANCIC, Atout Majeur, ATTAC, CADAC, CNDF, Collectif XX° Tenon, Comité de soutien au Dr Poupardin, Convergence des collectifs de défense et de développement des services publics, Coordination de Défense et de Promotion des centres de santé, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, COSS 33, Femmes Egalité, Femmes en lutte 93, Fondation Copernic, Handi-social, La santé n’est pas une marchandise, LaSantéUnDroitPourtous, Manifeste des médecins solidaires, Planning Familial, Résistance sociale, UNRPA, Vigilance handicap, Alternative mutualiste, Mutuelles solidaires, Fédération Sud Santé Sociaux, Fédération Sud Protection Sociale, Syndicat CGT CHU de Toulouse, Syndicat chirurgiens-dentistes des centres de santé, Syndicat médecins de centre de santé, Syndicat de la Médecine Générale, Sud-Santé AP-HP, UNIRS, Union syndicale CGT de l’AP-HP, Union Syndicale de la Psychiatrie, Union Syndicale Solidaires, Alternative libertaire, Alternatifs, FASE, GA, GU, NPA, Parti de la Gauche européenne, PCF, PCOF, PG, République et socialisme.

Collectif Notre Santé en Danger collectif.nsed@gmaill.com

La population, les associations et les syndicats sont dans l’attente d’un changement profond en matière de politique de santé publique et de financement.

En effet, près d’un tiers de la population de notre pays est, dans les faits, laissé pour compte de l’accès aux soins pour des raisons de coût (dépassements d’honoraires, franchises, forfaits, augmentation des complémentaires-santé…) et de difficultés d’accès aux structures de soins publiques (désertification, fermetures de structures de proximité, délais d’attente…). C’est le constat accablant auquel nous sommes confrontés chaque jour.
Si le discours du gouvernement sur la place de l’hôpital public ou sur la médecine de proximité semble aller dans le bon sens, si des avancées ont eu lieu sur quelques dossiers comme à Briançon, Castres ou pour les centres de santé des Bouches du Rhône, les premières annonces gouvernementales concrètes apparaissent cependant comme très en deçà des enjeux.

Ainsi, la Santé n’a pas été retenue comme une priorité gouvernementale.
Les Agences Régionales de Santé ne sont pas remises en cause ; il n’est question que d’aménagement de la loi HPST, du mode de financement des hôpitaux et de simple réduction et/ou contrôle des dépassements d’honoraires.
Rien n’apparaît vraiment concernant l’installation des nouveaux professionnels de santé.

Rien non plus sur les franchises médicales.
La situation budgétaire des hôpitaux et des structures médico-sociales devrait rester dans le rouge, avec pour conséquence la poursuite des suppressions de postes et des restructurations.
De ce côté-là le refus d’un moratoire global sur les restructurations est aussi inquiétant.
La négociation en cours sur les dépassements d’honoraires ne résoudra pas les obstacles à l’accès aux soins. Elle risque d’accroître encore la part des assurances complémentaires au détriment de la Sécurité Sociale solidaire.

Nous pensons qu’il est urgent de nous faire entendre du gouvernement sur toutes ces questions.

C’est dans ce sens que nous appelons, à signer et à faire signer massivement et rapidement la pétition jointe sur papier ou sur internet http://www.petitionenligne.fr/petition/pour-notre-sante-le-changement-c-est-urgent/2931 et à participer avec le collectif Notre Santé en Danger qui regroupe plusieurs dizaines d’organisations, à une semaine d’action du 1 au 6 octobre.

Toute cette semaine, des initatives se déclineront et en particulier le 4 octobre en fin de journée
- En Région Parisienne : de 17H30 à 19H30, distribution et signatures de pétition devant des hôpitaux et structures de soins, une douzaine de sites pour le moment
- A Bordeaux, rassemblement puis soirée sur les dépassements d’honoraires
- A Luçon, Creil, Rouen, Nantes, Toulouse, Lure-Luxeuil, etc des initiatives sont prises soit en préparation soit pendant la semaine

Ci-joint, la pétition et le tract d’appel à la manifestation.

Sont déjà annoncés à la manifestation, Bordeaux, Créteil, Ivry, les Lilas et la maternité des Lilas, les collectifs des Bluets et de Tenon, maternités et centres d’IVG de Paris, Valréas, Luçon, Lure-Luxeuil, Nantes, Rouen avec la maternité du Belvèdère, Toulouse, Thouars et Nord 2 Sèvres, Creil...

titre documents joints

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?