Accueil > Communiqués de presse > 2005 > Le docteur Michele d’Auria peut enfin exercer son métier

Le docteur Michele d’Auria peut enfin exercer son métier

C’est une victoire mais le problème reste entier.

jeudi 9 juin 2005, par le SMG

Nous ne boudons pas notre joie et remercions tous ceux qui ont soutenu le Docteur D’Auria.
Sa volonté, son courage et la mobilisation sans faille de son comité de soutien, ont vaincu la résistance d’arrière-garde de l’Ordre des médecins. Le Docteur D’Auria est de nouveau inscrit comme médecin, il pourra donc exercer son métier dès qu’il se sera remis de sa trop longue grève de la faim. Il aura fallu deux épisodes de grève de la faim, dont la dernière de 54 jours. Il aura fallu une mobilisation large et tenace de tous ceux qui estimaient juste sa cause et de tous les opposants à l’Ordre. Il aura fallu que le comité explique et ré-explique l’importance de l’enjeu, gagne un par un les soutiens, pour qu’enfin les médecins à la tête d’une organisation corporatiste se rendent à la raison et acceptent les lois et les décisions de justice de la République.

Cette victoire arrive après une longue liste de méfaits de l’Ordre des médecins tant idéologiques : opposition à la contraception il y a 35 ans, opposition à l’interruption de grossesse il y a 30 ans, opposition à la mise en place du système médecin référent... que juridiques : de nombreux confrères et consœurs sont victimes de cette double juridiction alors même que la justice civile a pu leur donner raison.

TROP, C’EST TROP ! ! !
L’Ordre des médecins fonctionne avec une parodie de démocratie, les élections se font sans programme, sans profession de foi des candidats ; il s’agit de cooptations partisanes.
L’Ordre des médecins n’est donc pas représentatif et pourtant, nous sommes obligés de cotiser sous peine de poursuites judiciaires.
L’Ordre des médecins, inventé par le régime de Vichy, a changé en 1945 sur la forme, mais a toujours gardé ses mauvaises habitudes de partialité et d’arrogance au-dessus des lois.
L’Ordre des médecins prend certaines décisions au niveau départemental sans avoir à les justifier et à huis clos.
L’Ordre des médecins n’a donc aucune justification d’existence et vient à nouveau de faire la preuve de son action néfaste et contraire au serment d’Hippocrate, n’hésitant pas à mettre arbitrairement en jeu la vie d’un confrère.

Il est de la responsabilité de l’état de protéger les citoyens et les confrères face à une organisation qui prétend les défendre, mais qui, dans la réalité, sert les intérêts corporatistes de la médecine libérale et est un frein majeur à toutes les modifications du système de soins allant dans le sens d’une prise en charge solidaire de la santé.

NOUS DEMANDONS AUX POUVOIRS PUBLICS D’ASSUMER LEURS RESPONSABILITES ET DE DISSOUDRE CETTE ORGANISATION QUI S’APPELLE « ORDRE DES MEDECINS ».
Il est temps d’organiser démocratiquement, dans le cadre des lois de la République, une profession dont la vocation est de soulager les souffrances de nos concitoyens.

- Docteur Jean-Louis Gross : 03 80 62 30 40
- Docteur Marie Kayser : 06 86 55 80 02

Répondre à cet article

Accueil > Communiqués de presse > 2005 > Le docteur Michele d’Auria peut enfin exercer son métier

Le docteur Michele d’Auria peut enfin exercer son métier

C’est une victoire mais le problème reste entier.

jeudi 9 juin 2005, par le SMG.
Mis à jour le jeudi 17 janvier 2008

Nous ne boudons pas notre joie et remercions tous ceux qui ont soutenu le Docteur D’Auria.
Sa volonté, son courage et la mobilisation sans faille de son comité de soutien, ont vaincu la résistance d’arrière-garde de l’Ordre des médecins. Le Docteur D’Auria est de nouveau inscrit comme médecin, il pourra donc exercer son métier dès qu’il se sera remis de sa trop longue grève de la faim. Il aura fallu deux épisodes de grève de la faim, dont la dernière de 54 jours. Il aura fallu une mobilisation large et tenace de tous ceux qui estimaient juste sa cause et de tous les opposants à l’Ordre. Il aura fallu que le comité explique et ré-explique l’importance de l’enjeu, gagne un par un les soutiens, pour qu’enfin les médecins à la tête d’une organisation corporatiste se rendent à la raison et acceptent les lois et les décisions de justice de la République.

Cette victoire arrive après une longue liste de méfaits de l’Ordre des médecins tant idéologiques : opposition à la contraception il y a 35 ans, opposition à l’interruption de grossesse il y a 30 ans, opposition à la mise en place du système médecin référent... que juridiques : de nombreux confrères et consœurs sont victimes de cette double juridiction alors même que la justice civile a pu leur donner raison.

TROP, C’EST TROP ! ! !
L’Ordre des médecins fonctionne avec une parodie de démocratie, les élections se font sans programme, sans profession de foi des candidats ; il s’agit de cooptations partisanes.
L’Ordre des médecins n’est donc pas représentatif et pourtant, nous sommes obligés de cotiser sous peine de poursuites judiciaires.
L’Ordre des médecins, inventé par le régime de Vichy, a changé en 1945 sur la forme, mais a toujours gardé ses mauvaises habitudes de partialité et d’arrogance au-dessus des lois.
L’Ordre des médecins prend certaines décisions au niveau départemental sans avoir à les justifier et à huis clos.
L’Ordre des médecins n’a donc aucune justification d’existence et vient à nouveau de faire la preuve de son action néfaste et contraire au serment d’Hippocrate, n’hésitant pas à mettre arbitrairement en jeu la vie d’un confrère.

Il est de la responsabilité de l’état de protéger les citoyens et les confrères face à une organisation qui prétend les défendre, mais qui, dans la réalité, sert les intérêts corporatistes de la médecine libérale et est un frein majeur à toutes les modifications du système de soins allant dans le sens d’une prise en charge solidaire de la santé.

NOUS DEMANDONS AUX POUVOIRS PUBLICS D’ASSUMER LEURS RESPONSABILITES ET DE DISSOUDRE CETTE ORGANISATION QUI S’APPELLE « ORDRE DES MEDECINS ».
Il est temps d’organiser démocratiquement, dans le cadre des lois de la République, une profession dont la vocation est de soulager les souffrances de nos concitoyens.

- Docteur Jean-Louis Gross : 03 80 62 30 40
- Docteur Marie Kayser : 06 86 55 80 02

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.