Accueil > Actualités et débats > Le SMG appelle à signer le Manifeste des 30

Le SMG appelle à signer le Manifeste des 30

lundi 31 août 2015, par SMG

Le SMG appelle à signer le Manifeste des 30

Ce manifeste va dans le sens du combat que le SMG, tout comme la revue Pratiques, ont toujours mené pour l’indépendance de la formation et de l’information.

La revue Pratiques avait dénoncé le caractère anorexigène du Médiator© [1]
dès 1977 ainsi que la publicité mensongère du laboratoire Servier.

Le SMG :

– que les nombreux conflits d’intérêts existant entre les soignants et un laboratoire quel qu’il soit constituent un véritable risque sanitaire.

– que les agences sanitaires qui n’ont rien vu, ou voulu voir, en 1977, portent aussi leur part de responsabilité et que la charte de l’expertise telle qu’elle existe actuellement permet aux agences sanitaires de continuer à faire appel à des experts sous influence [2] faisant courir aux soignants et aux patients le risque de nouvelles « affaires Médiator© »

À lire aussi dans Pratiques :

Médiator©, 34 ans plus tard Servier nous ment encore
Le procès Médiator©
Dans la prescription du Médiator©, les médecins coupables ou victimes ?

Répondre à cet article

Accueil > Actualités et débats > Le SMG appelle à signer le Manifeste des 30

Le SMG appelle à signer le Manifeste des 30

lundi 31 août 2015, par SMG.
Mis à jour le lundi 31 août 2015

Le SMG appelle à signer le Manifeste des 30

Ce manifeste va dans le sens du combat que le SMG, tout comme la revue Pratiques, ont toujours mené pour l’indépendance de la formation et de l’information.

La revue Pratiques avait dénoncé le caractère anorexigène du Médiator© [1]
dès 1977 ainsi que la publicité mensongère du laboratoire Servier.

Le SMG :

– que les nombreux conflits d’intérêts existant entre les soignants et un laboratoire quel qu’il soit constituent un véritable risque sanitaire.

– que les agences sanitaires qui n’ont rien vu, ou voulu voir, en 1977, portent aussi leur part de responsabilité et que la charte de l’expertise telle qu’elle existe actuellement permet aux agences sanitaires de continuer à faire appel à des experts sous influence [2] faisant courir aux soignants et aux patients le risque de nouvelles « affaires Médiator© »

À lire aussi dans Pratiques :

Médiator©, 34 ans plus tard Servier nous ment encore
Le procès Médiator©
Dans la prescription du Médiator©, les médecins coupables ou victimes ?

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.