Accueil > Acte des rencontres du SMG > Journée de printemps du SMG mai 2009 à Paris > Intervention de Mme Martine Burdillat de l’ONDPS

Intervention de Mme Martine Burdillat de l’ONDPS

mardi 26 mai 2009

Un peu plus de la moitié seulement des diplômés en médecine générale exercent la médecine de premier recours. Pourquoi ?

Certains territoires sont délaissés. Quelles sont leurs caractéristiques ?

Des mesures correctives sont prises en charge pour la médecine générale (augmentation du nombre de postes, en particulier dans les régions à plus faible densité). Quels constats ont conduit l’ ONDPS à émettre certaines réserves quant à l’efficacité de ces mesures ? Quelles sont les préconisations de l’ ONDPS ?

Documents joints

Répondre à cet article

Accueil > Acte des rencontres du SMG > Journée de printemps du SMG mai 2009 à Paris > Intervention de Mme Martine Burdillat de l’ONDPS

Intervention de Mme Martine Burdillat de l’ONDPS

mardi 26 mai 2009
Mis à jour le mardi 30 juin 2009

Un peu plus de la moitié seulement des diplômés en médecine générale exercent la médecine de premier recours. Pourquoi ?

Certains territoires sont délaissés. Quelles sont leurs caractéristiques ?

Des mesures correctives sont prises en charge pour la médecine générale (augmentation du nombre de postes, en particulier dans les régions à plus faible densité). Quels constats ont conduit l’ ONDPS à émettre certaines réserves quant à l’efficacité de ces mesures ? Quelles sont les préconisations de l’ ONDPS ?

titre documents joints

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.