Accueil > Analyses > Ethique, société et législation > Legislation > Ordre des médecins > Egora.fr du 19 novembre 2007 : La plainte contre Patrick Pelloux déclarée (...)

Egora.fr du 19 novembre 2007 : La plainte contre Patrick Pelloux déclarée irrecevable par l´Ordre

mardi 20 novembre 2007

egora.fr - L’Internet des professionnels de santé

Article paru le Lundi 19 Novembre 2007

La plainte contre Patrick Pelloux déclarée irrecevable par l´Ordre

La chambre disciplinaire du Conseil national de l´Ordre des médecins a jugé vendredi « irrecevable » la plainte qu´avaient déposé Bernard Huynh, et José Clavero, deux responsables parisiens de la Csmf, contre Patrick Pelloux, président de l´Association des médecins urgentistes de France (Amuf) pour « non-confraternité ». La plainte a été déclarée irrecevable au motif que les plaignants ne sont pas parvenus à justifier d’un mandat d´action au nom de leurs syndicats respectifs.

En avril 2005, le Dr Pelloux avait déclaré que « les médecins urgentistes ne sont pas là pour faire tout le boulot que les médecins libéraux n´ont pas envie de faire ». Une audition avait déjà eu lieu en juin 2005 devant l´Ordre de Paris et n´avait abouti à aucune conciliation. La plainte avait ensuite été transmise au Conseil régional de l´Ordre, avant d´être renvoyée à la chambre disciplinaire de l´Ordre national, l´avocat de Patrick Pelloux ayant plaidé plusieurs motifs d´irrecevabilité de la plainte.

Pour Christophe Prudhomme, porte-parole de l´Amuf, « c´est une preuve de plus que le Conseil de l´Ordre ne sert à rien et qu´il faut profondément le réformer, pour mettre en place une structure réellement représentative et non un lobby utilisé par les libéraux ».

Répondre à cet article

Accueil > Analyses > Ethique, société et législation > Legislation > Ordre des médecins > Egora.fr du 19 novembre 2007 : La plainte contre Patrick Pelloux déclarée (...)

Egora.fr du 19 novembre 2007 : La plainte contre Patrick Pelloux déclarée irrecevable par l´Ordre

mardi 20 novembre 2007
Mis à jour le mercredi 19 mars 2008

egora.fr - L’Internet des professionnels de santé

Article paru le Lundi 19 Novembre 2007

La plainte contre Patrick Pelloux déclarée irrecevable par l´Ordre

La chambre disciplinaire du Conseil national de l´Ordre des médecins a jugé vendredi « irrecevable » la plainte qu´avaient déposé Bernard Huynh, et José Clavero, deux responsables parisiens de la Csmf, contre Patrick Pelloux, président de l´Association des médecins urgentistes de France (Amuf) pour « non-confraternité ». La plainte a été déclarée irrecevable au motif que les plaignants ne sont pas parvenus à justifier d’un mandat d´action au nom de leurs syndicats respectifs.

En avril 2005, le Dr Pelloux avait déclaré que « les médecins urgentistes ne sont pas là pour faire tout le boulot que les médecins libéraux n´ont pas envie de faire ». Une audition avait déjà eu lieu en juin 2005 devant l´Ordre de Paris et n´avait abouti à aucune conciliation. La plainte avait ensuite été transmise au Conseil régional de l´Ordre, avant d´être renvoyée à la chambre disciplinaire de l´Ordre national, l´avocat de Patrick Pelloux ayant plaidé plusieurs motifs d´irrecevabilité de la plainte.

Pour Christophe Prudhomme, porte-parole de l´Amuf, « c´est une preuve de plus que le Conseil de l´Ordre ne sert à rien et qu´il faut profondément le réformer, pour mettre en place une structure réellement représentative et non un lobby utilisé par les libéraux ».

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.