Accueil > Analyses > Exercice professionnel > Communiqué du MIOP à propos de " l’affaire Romestaing" : le (...)

Communiqué du MIOP à propos de " l’affaire Romestaing" : le vice-président national de l’Ordre des médecins pris en flagrant délit de fraude et sanctionné symboliquement !

mercredi 7 novembre 2018, par SMG

Madame, Monsieur,

Nous vous prions de trouver ci-joint et ci-dessous notre communiqué de presse relatif à une énième affaire qui montre le vrai visage de l’ordre des médecins, qui n’hésite pas dans ses discours, à nous montrer une façade exemplaire.

Nous restons à votre disposition pour plus de détails sur ce dossier.

Le bureau du MIOP - 0186767009


A l’Ordre des Médecins, les bons amis ne font pas les bons comptes !

Le Dr Patrick Romestaing, récemment encore vice-président national de l’Ordre des Médecins, vient d’être condamné par celui-ci à deux ans d’interdiction d’exercer pour des doubles facturations de frais de déplacement et d’hôtel effectuées au détriment de son conseil départemental.

Il s’agit d’une peine très symbolique puisque le Dr Romestaing est désormais en retraite. La somme l’était moins puisqu’il s’agit de plus de 26.000 euros anormalement encaissés auprès de son Conseil Départemental, alors que les frais étaient déjà pris en charge par le Conseil National.

Le MIOP s’interroge fortement sur l’absence de plainte au pénal de la part de l’Ordre, prompt à souligner dans tous les autres cas de figure que les plaintes disciplinaires et pénales sont indépendantes. Cette absence de plainte formelle a amené le Procureur de la République à classer généreusement cette affaire "délicate", qu’il fallait étouffer, sans suite.

Double peine pour certains, peine de principe pour d’autres, l’ordre des médecins, avec sa juridiction d’exception, montre encore son vrai visage… !

Documents joints

Répondre à cet article

Accueil > Analyses > Exercice professionnel > Communiqué du MIOP à propos de " l’affaire Romestaing" : le (...)

Communiqué du MIOP à propos de " l’affaire Romestaing" : le vice-président national de l’Ordre des médecins pris en flagrant délit de fraude et sanctionné symboliquement !

mercredi 7 novembre 2018, par SMG.
Mis à jour le vendredi 9 novembre 2018

Madame, Monsieur,

Nous vous prions de trouver ci-joint et ci-dessous notre communiqué de presse relatif à une énième affaire qui montre le vrai visage de l’ordre des médecins, qui n’hésite pas dans ses discours, à nous montrer une façade exemplaire.

Nous restons à votre disposition pour plus de détails sur ce dossier.

Le bureau du MIOP - 0186767009


A l’Ordre des Médecins, les bons amis ne font pas les bons comptes !

Le Dr Patrick Romestaing, récemment encore vice-président national de l’Ordre des Médecins, vient d’être condamné par celui-ci à deux ans d’interdiction d’exercer pour des doubles facturations de frais de déplacement et d’hôtel effectuées au détriment de son conseil départemental.

Il s’agit d’une peine très symbolique puisque le Dr Romestaing est désormais en retraite. La somme l’était moins puisqu’il s’agit de plus de 26.000 euros anormalement encaissés auprès de son Conseil Départemental, alors que les frais étaient déjà pris en charge par le Conseil National.

Le MIOP s’interroge fortement sur l’absence de plainte au pénal de la part de l’Ordre, prompt à souligner dans tous les autres cas de figure que les plaintes disciplinaires et pénales sont indépendantes. Cette absence de plainte formelle a amené le Procureur de la République à classer généreusement cette affaire "délicate", qu’il fallait étouffer, sans suite.

Double peine pour certains, peine de principe pour d’autres, l’ordre des médecins, avec sa juridiction d’exception, montre encore son vrai visage… !

titre documents joints

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.