Accueil > Analyses > Politique du médicament > Article du Formindep du 15 mai 2010 : Corruption hospitalière - (...)

Article du Formindep du 15 mai 2010 : Corruption hospitalière - L’hôpital : la vie rêvée des firmes - Un témoignage rare et accablant

samedi 15 mai 2010

Un nouvel article est en ligne sur le site du Formindep :
http://formindep.org/L-hopital-la-vie-revee-des-firmes

Il s’agit d’un document rare que le témoignage de ce médecin hospitalier sur la réalité de la présence des firmes pharmaceutiques à l’hôpital. Document rare mais rapportant des pratiques pourtant banales, diffuses, universelles.

L’hôpital est le lieu de toutes les influences, bien au delà de celles que subissent par exemple les médecins généralistes en ville. C’est à l’hôpital en effet que tout commence, que les prescriptions s’initient, que nombre de médecins généralistes recopieront par soumission et facilité, sans même imaginer les discuter, avec l’approbation implicite des patients : on ne modifie pas ainsi l’ordonnance d’un "Professeur" !

Les firmes le savent bien et offrent ainsi gratuitement ou presque, tel l’Inexium cité dans ce témoignage, les médicaments aux pharmacies des hôpitaux pour que les médecins des services initient ces prescriptions, reconduites alors indéfiniment en ville.

C’est à l’hôpital que tout se passe. C’est aussi à l’hôpital que la loi du silence sur ces pratiques, peut-on parler d’autre chose que de corruption ? est la plus épaisse. Merci à ce médecin hospitalier d’avoir le courage de témoigner.

Répondre à cet article

Accueil > Analyses > Politique du médicament > Article du Formindep du 15 mai 2010 : Corruption hospitalière - (...)

Article du Formindep du 15 mai 2010 : Corruption hospitalière - L’hôpital : la vie rêvée des firmes - Un témoignage rare et accablant

samedi 15 mai 2010
Mis à jour le vendredi 21 mai 2010

Un nouvel article est en ligne sur le site du Formindep :
http://formindep.org/L-hopital-la-vie-revee-des-firmes

Il s’agit d’un document rare que le témoignage de ce médecin hospitalier sur la réalité de la présence des firmes pharmaceutiques à l’hôpital. Document rare mais rapportant des pratiques pourtant banales, diffuses, universelles.

L’hôpital est le lieu de toutes les influences, bien au delà de celles que subissent par exemple les médecins généralistes en ville. C’est à l’hôpital en effet que tout commence, que les prescriptions s’initient, que nombre de médecins généralistes recopieront par soumission et facilité, sans même imaginer les discuter, avec l’approbation implicite des patients : on ne modifie pas ainsi l’ordonnance d’un "Professeur" !

Les firmes le savent bien et offrent ainsi gratuitement ou presque, tel l’Inexium cité dans ce témoignage, les médicaments aux pharmacies des hôpitaux pour que les médecins des services initient ces prescriptions, reconduites alors indéfiniment en ville.

C’est à l’hôpital que tout se passe. C’est aussi à l’hôpital que la loi du silence sur ces pratiques, peut-on parler d’autre chose que de corruption ? est la plus épaisse. Merci à ce médecin hospitalier d’avoir le courage de témoigner.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans la même rubrique