Accueil > Actualités et débats > Appel au boycott de la prime à la performance

Appel au boycott de la prime à la performance

mardi 6 décembre 2011

A l’issue de son 37e congrès qui s’est déroulé les 2 et 3 décembre à Nantes, le SMG appelle les médecins à refuser d’entrer dans le système de prime à la performance inscrite dans la dernière convention médicale.

Vous trouverez en documents joints le communiqué du SMG, une proposition de lettre à envoyer à la CPAM ainsi qu’une proposition d’affichette.

  • Le 26 décembre 2014 à 16:12, par CREMEL Nicole

    J

    Monsieur le Directeur,

    J’ai pris note que nous avions jusqu’au 24 décembre 2011 pour dénoncer la prime à la performance mise en place par la dernière convention.
    Cette prime à la performance :
    -  créera un conflit d’intérêt avec nos patients et aggravera les difficultés d’accès aux soins avec un risque important de rejet des patients qui ne veulent ou ne peuvent être « observants »,
    -  repose sur des indicateurs, dont certains sont médicalement contestables, et n’est en aucun cas garant de l’amélioration de la qualité des pratiques professionnelles,
    -  est fondée sur des statistiques de l’Assurance maladie qui ont déjà montré leurs inexactitudes et n’ont aucune garantie de fiabilité,
    -  individualise les rapports entre les médecins et l’Assurance maladie et créera une souffrance chez les médecins mis en compétition les uns avec les autres,
    -  préfigure ce qui pourrait advenir : de futures contractualisations individuelles entre médecins et complémentaires santé avec un risque de démantèlement du système solidaire de l’Assurance maladie.

    Cette prime va à l’encontre de ma conception de l’exercice de la médecine :
    -  pratiquer des soins accessibles à tous sans discrimination et centrés sur les patients dans une approche globale intégrant la complexité des situations de vie,
    -  pouvoir travailler collectivement en pluridisciplinarité et en réseau et avoir les outils et le temps nécessaire et rémunéré pour des actions contribuant à améliorer la santé publique,
    -  être acteurs d’une formation médicale totalement indépendante adaptée aux besoins de santé de la population et basée sur l’évaluation collective de nos pratiques.

    En conséquence, tout en adhérant à la convention, mais conformément à l’article 26, je vous informe que je refuse le « paiement complémentaire » que constitue cette prime à la performance.

    Je me réserve le droit de dénoncer les effets pervers de ce paiement à la performance et de construire une alternative de résistance à cette évolution que je condamne.
    Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations.
    Nicole CREMEL

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2014 à 16:13, par CREMEL Nicole

    Monsieur le Directeur,
    J’ai pris note que nous avions jusqu’au 24 décembre 2011 pour dénoncer la prime à la performance mise en place par la dernière convention.
    Cette prime à la performance :
    -  créera un conflit d’intérêt avec nos patients et aggravera les difficultés d’accès aux soins avec un risque important de rejet des patients qui ne veulent ou ne peuvent être « observants »,
    -  repose sur des indicateurs, dont certains sont médicalement contestables, et n’est en aucun cas garant de l’amélioration de la qualité des pratiques professionnelles,
    -  est fondée sur des statistiques de l’Assurance maladie qui ont déjà montré leurs inexactitudes et n’ont aucune garantie de fiabilité,
    -  individualise les rapports entre les médecins et l’Assurance maladie et créera une souffrance chez les médecins mis en compétition les uns avec les autres,
    -  préfigure ce qui pourrait advenir : de futures contractualisations individuelles entre médecins et complémentaires santé avec un risque de démantèlement du système solidaire de l’Assurance maladie.

    Cette prime va à l’encontre de ma conception de l’exercice de la médecine :
    -  pratiquer des soins accessibles à tous sans discrimination et centrés sur les patients dans une approche globale intégrant la complexité des situations de vie,
    -  pouvoir travailler collectivement en pluridisciplinarité et en réseau et avoir les outils et le temps nécessaire et rémunéré pour des actions contribuant à améliorer la santé publique,
    -  être acteurs d’une formation médicale totalement indépendante adaptée aux besoins de santé de la population et basée sur l’évaluation collective de nos pratiques.

    En conséquence, tout en adhérant à la convention, mais conformément à l’article 26, je vous informe que je refuse le « paiement complémentaire » que constitue cette prime à la performance.

    Je me réserve le droit de dénoncer les effets pervers de ce paiement à la performance et de construire une alternative de résistance à cette évolution que je condamne.
    Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 10:10, par solangeHerve Branki

    Je suis médecin retraitée ,je m’associe à la protestation de mes confrères contre cette "prime" qui est une incroyable atteinte à la dignité de notre profession

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 13:48, par CREMEL Nicole

    Je souscrits au boycott de la prime à la performance, une mesure anti-sociale qui favorise la destruction des acquits sociaux déjà bien entamés par ce gouvernement, et pour toutes les raisons évoquées dans cet article.

    Signez et partager largement cet appel permettra peut-être de l’invalider.

    Nicole CREMEL Éducatrice retraitée

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Accueil > Actualités et débats > Appel au boycott de la prime à la performance

Appel au boycott de la prime à la performance

mardi 6 décembre 2011
Mis à jour le mercredi 25 janvier 2012

A l’issue de son 37e congrès qui s’est déroulé les 2 et 3 décembre à Nantes, le SMG appelle les médecins à refuser d’entrer dans le système de prime à la performance inscrite dans la dernière convention médicale.

Vous trouverez en documents joints le communiqué du SMG, une proposition de lettre à envoyer à la CPAM ainsi qu’une proposition d’affichette.

Commentaires

  • Appel au boycott de la prime à la performance Le 26 décembre 2014 à 16:12, par CREMEL Nicole

    J

    Monsieur le Directeur,

    J’ai pris note que nous avions jusqu’au 24 décembre 2011 pour dénoncer la prime à la performance mise en place par la dernière convention.
    Cette prime à la performance :
    -  créera un conflit d’intérêt avec nos patients et aggravera les difficultés d’accès aux soins avec un risque important de rejet des patients qui ne veulent ou ne peuvent être « observants »,
    -  repose sur des indicateurs, dont certains sont médicalement contestables, et n’est en aucun cas garant de l’amélioration de la qualité des pratiques professionnelles,
    -  est fondée sur des statistiques de l’Assurance maladie qui ont déjà montré leurs inexactitudes et n’ont aucune garantie de fiabilité,
    -  individualise les rapports entre les médecins et l’Assurance maladie et créera une souffrance chez les médecins mis en compétition les uns avec les autres,
    -  préfigure ce qui pourrait advenir : de futures contractualisations individuelles entre médecins et complémentaires santé avec un risque de démantèlement du système solidaire de l’Assurance maladie.

    Cette prime va à l’encontre de ma conception de l’exercice de la médecine :
    -  pratiquer des soins accessibles à tous sans discrimination et centrés sur les patients dans une approche globale intégrant la complexité des situations de vie,
    -  pouvoir travailler collectivement en pluridisciplinarité et en réseau et avoir les outils et le temps nécessaire et rémunéré pour des actions contribuant à améliorer la santé publique,
    -  être acteurs d’une formation médicale totalement indépendante adaptée aux besoins de santé de la population et basée sur l’évaluation collective de nos pratiques.

    En conséquence, tout en adhérant à la convention, mais conformément à l’article 26, je vous informe que je refuse le « paiement complémentaire » que constitue cette prime à la performance.

    Je me réserve le droit de dénoncer les effets pervers de ce paiement à la performance et de construire une alternative de résistance à cette évolution que je condamne.
    Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations.
    Nicole CREMEL

    Répondre à ce message

  • Appel au boycott de la prime à la performance Le 26 décembre 2014 à 16:13, par CREMEL Nicole

    Monsieur le Directeur,
    J’ai pris note que nous avions jusqu’au 24 décembre 2011 pour dénoncer la prime à la performance mise en place par la dernière convention.
    Cette prime à la performance :
    -  créera un conflit d’intérêt avec nos patients et aggravera les difficultés d’accès aux soins avec un risque important de rejet des patients qui ne veulent ou ne peuvent être « observants »,
    -  repose sur des indicateurs, dont certains sont médicalement contestables, et n’est en aucun cas garant de l’amélioration de la qualité des pratiques professionnelles,
    -  est fondée sur des statistiques de l’Assurance maladie qui ont déjà montré leurs inexactitudes et n’ont aucune garantie de fiabilité,
    -  individualise les rapports entre les médecins et l’Assurance maladie et créera une souffrance chez les médecins mis en compétition les uns avec les autres,
    -  préfigure ce qui pourrait advenir : de futures contractualisations individuelles entre médecins et complémentaires santé avec un risque de démantèlement du système solidaire de l’Assurance maladie.

    Cette prime va à l’encontre de ma conception de l’exercice de la médecine :
    -  pratiquer des soins accessibles à tous sans discrimination et centrés sur les patients dans une approche globale intégrant la complexité des situations de vie,
    -  pouvoir travailler collectivement en pluridisciplinarité et en réseau et avoir les outils et le temps nécessaire et rémunéré pour des actions contribuant à améliorer la santé publique,
    -  être acteurs d’une formation médicale totalement indépendante adaptée aux besoins de santé de la population et basée sur l’évaluation collective de nos pratiques.

    En conséquence, tout en adhérant à la convention, mais conformément à l’article 26, je vous informe que je refuse le « paiement complémentaire » que constitue cette prime à la performance.

    Je me réserve le droit de dénoncer les effets pervers de ce paiement à la performance et de construire une alternative de résistance à cette évolution que je condamne.
    Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations.

    Répondre à ce message

  • Appel au boycott de la prime à la performance Le 10 mai 2016 à 10:10, par solangeHerve Branki

    Je suis médecin retraitée ,je m’associe à la protestation de mes confrères contre cette "prime" qui est une incroyable atteinte à la dignité de notre profession

    Répondre à ce message

  • Appel au boycott de la prime à la performance Le 14 mai 2016 à 13:48, par CREMEL Nicole

    Je souscrits au boycott de la prime à la performance, une mesure anti-sociale qui favorise la destruction des acquits sociaux déjà bien entamés par ce gouvernement, et pour toutes les raisons évoquées dans cet article.

    Signez et partager largement cet appel permettra peut-être de l’invalider.

    Nicole CREMEL Éducatrice retraitée

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.