Accueil > Analyses > Politique du médicament > Annulation par le Conseil d’Etat de la recommandation de la la Haute (...)

Annulation par le Conseil d’Etat de la recommandation de la la Haute Autorité de Santé (HAS) sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2 - avril 2011

mardi 3 mai 2011, par SMG

Le SMG se réjouit de l’annulation par le Conseil d’Etat de la recommandation de la la Haute Autorité de Santé (HAS) sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2.

Il s’agit là, comme le dit le Formindep dans son éditorial : "Une avancée décisive dans la gestion des conflits d’intérêt en santé" *
C’est en effet une avancée considérable pour tous ceux qui luttent pour une prise en charge des soins dans l’intérêt de la santé des patients.

Cette décision du Conseil d’Etat du 27 avril 2011 fait suite à un recours déposé par le Formindep en décembre 2009 "pour non respect des règles de gestion des conflits d’intérêts des experts de la HAS ayant élaboré cette recommandation".

Cette décion qui donne entièrement raison à l’analyse du Formindep est très importante, car comme le souligne le conseil d’Etat " les recommandations de bonnes pratiques élaborées par la Haute Autorité de santé... ont pour objet de guider les professionnels de santé dans la définition et la mise en oeuvre des stratégies de soins à visée préventive, diagnostique ou thérapeutique les plus appropriées, sur la base des connaissances médicales avérées à la date de leur édiction".
Ce sont sur ces recommandations que se basent les praticiens dans leur exercice quotidien
Ce sont aussi sur ces recommandations qu’essaient d’influencer les firmes pharmaceutiques par l’intermédiaire des experts qui interviennent dans leur élaboration.

Il est donc très important que le Conseil d’Etat affirme ainsi que la HAS doit donc garantir pour l’ensemble de ses travaux la transparence et l’indépendance des experts qui les élaborent.

Une deuxième décision est attendue suite à un autre recours déposé par le Formindep en ce qui concerne la recommandation sur la Maladie d’Alzheimer.

* A voir l’éditorial et le dossier complet sur le site du Formindep : http://www.formindep.org/Le-Conseil-d-Etat-abroge-la.html

Répondre à cet article

Accueil > Analyses > Politique du médicament > Annulation par le Conseil d’Etat de la recommandation de la la Haute (...)

Annulation par le Conseil d’Etat de la recommandation de la la Haute Autorité de Santé (HAS) sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2 - avril 2011

mardi 3 mai 2011, par SMG.
Mis à jour le mardi 3 mai 2011

Le SMG se réjouit de l’annulation par le Conseil d’Etat de la recommandation de la la Haute Autorité de Santé (HAS) sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2.

Il s’agit là, comme le dit le Formindep dans son éditorial : "Une avancée décisive dans la gestion des conflits d’intérêt en santé" *
C’est en effet une avancée considérable pour tous ceux qui luttent pour une prise en charge des soins dans l’intérêt de la santé des patients.

Cette décision du Conseil d’Etat du 27 avril 2011 fait suite à un recours déposé par le Formindep en décembre 2009 "pour non respect des règles de gestion des conflits d’intérêts des experts de la HAS ayant élaboré cette recommandation".

Cette décion qui donne entièrement raison à l’analyse du Formindep est très importante, car comme le souligne le conseil d’Etat " les recommandations de bonnes pratiques élaborées par la Haute Autorité de santé... ont pour objet de guider les professionnels de santé dans la définition et la mise en oeuvre des stratégies de soins à visée préventive, diagnostique ou thérapeutique les plus appropriées, sur la base des connaissances médicales avérées à la date de leur édiction".
Ce sont sur ces recommandations que se basent les praticiens dans leur exercice quotidien
Ce sont aussi sur ces recommandations qu’essaient d’influencer les firmes pharmaceutiques par l’intermédiaire des experts qui interviennent dans leur élaboration.

Il est donc très important que le Conseil d’Etat affirme ainsi que la HAS doit donc garantir pour l’ensemble de ses travaux la transparence et l’indépendance des experts qui les élaborent.

Une deuxième décision est attendue suite à un autre recours déposé par le Formindep en ce qui concerne la recommandation sur la Maladie d’Alzheimer.

* A voir l’éditorial et le dossier complet sur le site du Formindep : http://www.formindep.org/Le-Conseil-d-Etat-abroge-la.html

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans la même rubrique