Accueil > Acte des rencontres du SMG > Congrès du SMG les 6 et 7 décembre 2013 à Malakoff > 39e congrès du SMG les 6 et 7 décembre 2013 à Malakoff : Les besoins de (...)

39e congrès du SMG les 6 et 7 décembre 2013 à Malakoff : Les besoins de santé : en quoi cela nous concerne ?

mardi 14 janvier 2014, par SMG

Dans notre exercice actuel de soignants, nous répondons aux « demandes » de nos patients, mais nous sommes conscients des « limites » de ce mode d’exercice.

Par ailleurs, de plus en plus souvent nous voyons utiliser le concept de « besoins de santé des populations » comme support aux projets de réforme du système de santé, que cela soit pour justifier la réduction des inégalités sociales de santé, que cela soit pour promouvoir la démocratie sanitaire, ou bien pour défendre la place du médecin généraliste dans le système.

Mais qu’en est-il réellement ? Qui fait le diagnostic ? Sur quel territoire ? Avec qui ? Pour qui ? En quoi sommes-nous concernés ? Tout cela est assez confus.

Un « front de généralistes », dont le SMG fait partie, vient de se constituer à la suite du rapport sur « la stratégie nationale de santé » proposée par le rapport Cordier. Il est important qu’ensemble nous explorions ces questions qui concernent notre pratique quotidienne de soignants et qui sont fondamentales en termes de santé des populations.

Documents joints

Répondre à cet article

Accueil > Acte des rencontres du SMG > Congrès du SMG les 6 et 7 décembre 2013 à Malakoff > 39e congrès du SMG les 6 et 7 décembre 2013 à Malakoff : Les besoins de (...)

39e congrès du SMG les 6 et 7 décembre 2013 à Malakoff : Les besoins de santé : en quoi cela nous concerne ?

mardi 14 janvier 2014, par SMG.
Mis à jour le mardi 14 janvier 2014

Dans notre exercice actuel de soignants, nous répondons aux « demandes » de nos patients, mais nous sommes conscients des « limites » de ce mode d’exercice.

Par ailleurs, de plus en plus souvent nous voyons utiliser le concept de « besoins de santé des populations » comme support aux projets de réforme du système de santé, que cela soit pour justifier la réduction des inégalités sociales de santé, que cela soit pour promouvoir la démocratie sanitaire, ou bien pour défendre la place du médecin généraliste dans le système.

Mais qu’en est-il réellement ? Qui fait le diagnostic ? Sur quel territoire ? Avec qui ? Pour qui ? En quoi sommes-nous concernés ? Tout cela est assez confus.

Un « front de généralistes », dont le SMG fait partie, vient de se constituer à la suite du rapport sur « la stratégie nationale de santé » proposée par le rapport Cordier. Il est important qu’ensemble nous explorions ces questions qui concernent notre pratique quotidienne de soignants et qui sont fondamentales en termes de santé des populations.

titre documents joints

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.