Accueil > Agenda > Réservez la date : Journée de printemps du SMG et de Pratiques à Montreuil (...)

Réservez la date : Journée de printemps du SMG et de Pratiques à Montreuil le 12 mai 2012, sur le thème : L’Accès aux soins, mis à mal, à reconquérir

mardi 20 mars 2012
Mis à jour le jeudi 3 mai 2012

Samedi 12 mai 2012 à Paris de 9 h 30 à 17 h 30
Siège de la CGT 263 rue de Paris 93100 Montreuil
(Métro Porte de Montreuil ou Robespierre)

Nous venons de vivre dix années de régression accélérée de l’accès aux soins, avec en parallèle la mise en place d’un système de contrôle dans le domaine du soin, s’étendant jusqu’à la relation de soins.
Nous sommes face à un « recul tout terrain », dont celui du concept de droit : le soin, au lieu d’être un droit devient, au mieux, quelque chose qui se gagne au mérite, au pire, un devoir d’observance.
Cette idéologie de l’observance est à mettre en rapport avec l’idéologie sécuritaire. Le contrôle est particulièrement violent en psychiatrie, où de nouvelles lois entravent le travail des soignants en restreignant la liberté les patients. Ceux-ci sont en permanence suspectés, ici de fraude, là de dangerosité.

MAIS… La gauche vient de gagner les élections. Le SMG est chargé de proposer un programme de santé au nouveau gouvernement.

Première mesure : instaurer un débat démocratique large pour faire vivre le débat public sur les objectifs de santé, et l’organisation du système de soins.

Quelques propositions de changement en vrac, à discuter, à compléter...
Organiser un accès facile aux soins pour tous. Augmenter le niveau de prise en charge des soins. Supprimer les dépassements d’honoraires.
Déterminer quelle doit être la juste rémunération des médecins et des autres professionnels de santé.
Démographie : manque-t-on vraiment de médecins ? Faut-il en former plus ou proposer un autre mode d’organisation du système de soins au service des patients et des soignants ?
Dans quelles conditions l’hôpital public peut-il être un maillon d’un système de soins de qualité accessible à tous ? Quelle articulation avec les médecins généralistes ?
Une des conditions de la qualité de soins est l’indépendance de la recherche, de la formation, de l’exercice des soignants et de l’information des patients. Quelles sont les conditions de cette indépendance ?
Quelles formes de « contrôles » mettre en place pour garantir l’accès et la qualité des soins ? Qui doit contrôler ? Sur quel contenu ? Pour quel objectif ?
A qui les professionnels du soin ont-ils « à rendre compte », individuellement et en tant que collectifs de soignants ? Sur quels critères ? Quels objectifs ? Définis par qui ?
Quelles conditions mettre en place pour que soignants et patients puissent « s’entendre » dans une relation de soin respectueuse ?
Comment s’occuper non seulement du soin mais aussi de la santé ?

Nous aborderons ces questionnements sous la forme de théâtre forum avec l’apport de Pierre Volovitch, économiste retraité ayant travaillé à l’Institut de Recherches économiques et sociales, de Noëlle Lasne, médecin du travail (sous réserve de confirmation) et à partir des contributions des auteurs du numéro 57 de Pratiques « NON au sabotage, l’accès aux soins en danger ».

Nous vous proposons de poursuivre cette journée en assistant le samedi soir à 19 heures à la conférence gesticulée de Benjamin Cohadon « De l’idéologie médicale aux normes sociales… Ou comment la santé m’a rendu malade » au théâtre du Grand Parquet, 20 bis rue du département, 75018 Paris (réservation à faire directement au 01 40 05 01 50).

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Événements

Dans la même rubrique

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 125