Accueil > Archives > La médecine en débat

La médecine en débat

mardi 16 mai 2006
Mis à jour le jeudi 11 septembre 2008

mardi 16 mai 2006 de 19h 30 à 21h 30
dans l’amphi 24 du campus Jussieu, 2 place Jussieu Paris 5ème

Après « Le temps de la parole » et « Volonté de soigner, volonté de guérir », c’est la troisième rencontre organisée par notre revue Pratiques en partenariat avec l’association Diderot et le Centre d’Etudes du Vivant. Elle se déroulera sur le thème de notre numéro 35 à venir. Une occasion pour nous rencontrer et débattre.

ESPACES, LIEUX ET TERRITOIRES DU SOIN

Soigner s’applique à une réalité concrète, inscrite dans un espace-temps : celle du corps, comme subjectivité physique et mentale. Ce corps a un lieu, mais il est aussi un territoire, lui-même inscrit dans un espace. Et cet espace peut s’avérer pathogène ou bénéfique.

C’est donc le rapport du soin à son espace que l’on souhaite interroger ici : espace de l’architecture hospitalière, mais aussi espace territorial des politiques de santé locales ; espace mental enfin, dont les lieux de soin peuvent compenser ou aggraver la désorientation par leurs effets de normativité. Comment l’espace de circulation de l’hôpital et l’espace géographique du territoire communiquent-ils entre eux, comment ménagent-ils en leur sein même des espaces de communication ? Ainsi corps biologique, corps social et corps du bâtiment sont-ils inextricablement liés dans les dimensions psychologiques du soin : comment penser un espace qui puisse entrer en résonance avec l’espace mental du patient, et faire écho à sa demande au lieu de la contraindre ?

Il existe une géopolitique de la santé, qui fait du questionnement sur la spatialité l’un de ses enjeux essentiels. Ainsi la terminologie nous renseigne-t-elle toujours en termes de dynamique spatiale : parcours de soin, cheminement du patient, fluidité, bassin de vie, hospitalisation à domicile, sans domicile fixe, espace de médiation, nous disent à quel point la métaphore spatiale est au cœur d’une pensée de la santé. A la période contemporaine, les quadrillages et les réseaux ont en quelque sorte déterritorialisé la place des acteurs de soin dans une gestion informatique de la santé qui tend à faire de son lieu même une abstraction. C’est à réincarner cet espace que ce débat voudrait convier.

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans la même rubrique

0 | 5